Accueil
Une ampoule

Développer un jeu vidéo sans avoir de vision à long terme

J’ai fait pas mal de choses sur Game Maker Studio, mon moteur de jeu favori, depuis le mois dernier :

  • Création d’une caméra pour deux joueurs avec écran partagé dynamique (j’ai un tuto qui arrive là-dessus, mais je ne vous cache pas que c’est long)
  • Mise en place du déplacement et des collisions des personnages
  • Test de création d’un niveau avec une fausse 3D inspirée de FEZ
  • Développement de textes flottants pour afficher les dégâts infligés
  • Possibilité de récupérer du butin sur le cadavre encore frais d’un ennemi

J’ai passé beaucoup de temps à développer (ce que je n’avais pas fait depuis un moment, et j’aime toujours autant ça) ce qui m’a permis de me rendre compte que je ne dois pas continuer sans avoir un objectif plus précis de ce à quoi va ressembler mon jeu.

Pourquoi je dois définir le concept de mon jeu ?

Je ne sais toujours pas où je vais. Je l’avais écris dans mon premier article, ce devait être ma prochaine étape de trouver un concept de jeu, et je l’ai mise de côté car trop absorbé par mon code. J’ai de nombreuses idées qui me viennent en tête, du rogue lite au jeu d’horreur en passant par le city builder, mais je n’ai rien fixé jusque-là. Il va sans dire qu’avec le temps qui passe, mes idées changent et évoluent, une mécanique de jeu que je trouve intéressante aujourd’hui peut très bien finir à la poubelle demain. De même qu’un style graphique qui brûle ma rétine peut se transformer en péché mignon. Après tout, changer d’avis c’est tout à fait normal, cela fait partie du processus de création (et surtout de ma personnalité). Le vrai bénéfice derrière la définition du concept, c’est de pouvoir mieux communiquer et mieux gérer mon temps.

Développer c’est bien, développer une idée précise c’est mieux.

Clément après 1 mois à bidouiller des lignes de codes

Communiquer sur mon jeu

Un conseil que j’ai vu revenir souvent sur les vidéos et articles parlant de marketing autour du jeu vidéo, c’est le fait de pouvoir décrire son jeu en une seule phrase. Mon objectif étant de vendre mon jeu, si j’ai du mal à en parler ou le décrire faute de concept, c’est assez gênant. Aujourd’hui, je suis juste « le mec qui développe », c’est cool hein, mais ça ne me permet pas vraiment d’accrocher une communauté. J’aimerais être « le mec qui développe ce jeu bien précis« , comme ça je pourrais parler aux personnes qui aiment ce type de jeu bien précis et ainsi commencer à vendre mon jeu.

Optimiser mon temps de développement

De la même façon, sans savoir quelle mécanique je dois ajouter ou non il m’est impossible de créer un semblant de roadmap. Il s’avère alors compliqué d’avoir une idée de l’avancement du projet. Je pourrais passer mes journées à créer toutes les types de caméra possibles et inimaginables pour le plaisir, mais 99% de mon travail serait inutilisé dans la version finale du jeu.

Comment j’ai choisi le concept de mon jeu vidéo

Alors voilà, j’en suis là. J’ai repris en main Game Maker Studio 2, qui va me permettre de développer un jeu. J’ai repris en main Aseprite, qui va me permettre de designer un jeu. J’ai un site et des réseaux sociaux qui vont me permettre de communiquer sur mon jeu. Maintenant, je dois répondre à la phrase suivante : Quel jeu vais-je créer ? Et de cette fameuse question va en découler une centaine de milliers d’autres :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de créer ?
  • Quelle expérience j’ai envie de proposer ?
  • Est-ce que c’est un jeu solo ou multijoueur ?
  • Quel est le but du jeu ? Comment gagne-t-on ? En fait, est-ce qu’on peut gagner ?
  • Quel est le style graphique du jeu ?
  • Comment déplace-t-on son avatar ? D’ailleurs, est-ce qu’on possède un avatar ? Plusieurs ? Aucun ?
  • Dans quel univers se situe le jeu ? Plutôt futuriste ? Médiéval fantastique ?
  • Est-ce que je dois écrire un scénario ? Une histoire complète ?
  • Est-ce que je souhaite déchirer des amitiés lors de soirées jeux ou plutôt inciter les joueurs à coopérer ?

Tant de questions pour si peu de réponses. J’ai vu une image sur cet article qui m’a inspiré, je vais essayer de m’en servir pour éclaircir mes pensées.

La recette magique pour choisir son jeu

La recette magique pour choisir son jeu

  • Games I want to make : MMORPG axé sur le JcJ dans un univers médiéval fantastique
  • Games I want to play : Des jeux d’actions en coopération avec mes potes
  • Games I’m goot at making : En 2D avec du pixel art
  • Games I want to have made : World of Warcraft, sans hésiter

Si je pousse ça un peu plus loin, que je mixe mes réponses avec mes envies, mes idées ou mes problématiques, le résultat c’est de créer un RPG 2D multijoueur en pixel art dans un univers médiéval fantastique. Voilà l’idée sur laquelle je vais me focaliser.

Les prochaines étapes dans la création de mon jeu

Je vais ouvrir Obsidian dans les prochains jours pour noter mes idées et visualiser plus facilement ce que je veux ou peux vraiment accomplir. Je dois aussi faire quelque chose que je n’aime pas : mettre de côté des idées. Dans un premier temps, je vais donc devoir isoler les éléments indispensables de ceux qui peuvent être ajoutés en bonus ou tout simplement supprimés : par exemple, mon futur jeu n’a pas besoin d’un système de météo abouti pour être jouable, ce n’est pas un élément essentiel du gameplay d’un RPG. Une fois ce tri effectué, j’aurai le choix entre : mettre en place une boucle de jeu, définir un style graphique, trouver et écrire l’histoire…

À plus !

Clément 'Indieklem' Jacquelin - Auteur
Clément "Indieklem" Jacquelin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.